Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Grogne des policiers: pas besoin de gilets ...

Après une journée d'action unique, plus symbolique que bloquante, puisque les policiers étaient invités à n'effectuer que les missions d'urgence,  les trois principaux syndicats de la police ( FO, Alliance, UNSA ) et le ministère de l'intérieur ont signé mercredi soir un protocole d'accord pour une hausse significative du pouvoir d'achat des gradés et gardiens de la paix dés janvier 2019.

Pas besoin de gilets

Pour William Wulleman, secrétaire départemental du Syndicat Alliance Police « les collègues ont effectué un service minimum dans les trois commissariats des Vosges mercredi dernier. Cela a été très suivi puisqu'Alliance a plus de 100 membres et sympathisants sur un total de 250 policiers. Notre mouvement n'a pas de rapport avec les gilets jaunes même si certains médias ont parlé de gilets bleus ou de gyro bleus. »

Un rattrapage urgent

« Nous ne sommes pas dans les Vosges au niveau critique d'autres régions de banlieue par exemple, mais l'Etat doit 275 millions d'euros d'heures supplémentaires  sur la totalité du territoire depuis plusieurs années.  Nombre de collègues ont ici entre 100 à 200 heures supplémentaires dans les compteurs et plus de 200 heures ce n'est pas une exception. Il faut les payer. A savoir que les points d'indice n'ont pas été revalorisés depuis de nombreuses années, et qu'on a un protocole de revalorisation qui a été gelé. Quant aux primes annoncées, elles  ne touchent que 80 000 personnes sur les 150 000 fonctionnaires

 

 

Grogne des policiers: pas besoin de gilets ...

Du nouveau matériel est nécessaire

« On a d'excellentes relations avec notre hiérarchie ou le préfet , mais on soufre toujours d'avoir encore du matériel obsolète malgré un effort récent.  Le budget d'investissement de la police est annoncé en baisse de 62 millions alors on peut s'inquiéter. Les renseignements territoriaux ont des véhicules à bout de souffle avec 200 000 kilomètres au compteur. C'est la fiabilité des interventions qui est remise en cause. On attends par exemple avec impatience les prochaines livraisons des équipements informatiques promis, des tablettes dont on n'a pas un nombre suffisant. Alors que les gendarmes ont déjà tous des smart phones.  »

Des syndicats qui ont été écoutés

Après une phase d'arbitrage budgétaire étonnement rapide, Le Ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a concédé une augmentation des salaires  graduelle à partir de janvier qui devrait aboutir au bout d'un an à une hausse en moyenne de 120 euros net par mois pour les gardiens de la paix et pouvant aller jusqu'à 150 euros pour les plus hauts gradés. 

"C'est un accord qui reconnaît l'engagement de nos forces de l'ordre" a commenté Beauvau dans un communiqué. 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article