Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par H.C.

Du bio, du bon, du Pontier

Le marché couvert d’Epinal a accueilli vendredi dernier  le Conseil Départemental  avec ses produits labellisés "Forê Effet Vosges" et la chef Stephanie Pontier pour  cuisiner produits locaux et végétariens, à l'image de ce qui se pratique au collège Jules Ferry  ou elle officie, et qui offre depuis cette semaine un plat bio et végétarien à ses élèves.

Stephanie et ses deux apprentis

Stephanie et ses deux apprentis

Au menu de ce vendredi végétarien: un risotto de quinoa à la spiruline des Vosges cuisiné avec de la tomme des Vosges de l'établissements Beldicot, accompagné de légumes d'hiver à la sauce curcuma ( poireaux, carottes, navets et betteraves d'Eveline et Hervé Basset primeurs).

Stephanie Pontier, Chef de cuisine au collège Jules Ferry

Stephanie Pontier, Chef de cuisine au collège Jules Ferry

Qui n'a pas gouté à la spiruline des Vosges?

Laure Claude, en charge de promouvoir les produits labellisés «Forê L'effet Vosges » n'hésites pas à faire gouter le produit phare de la préparation: la spirulline produite dans le département. Pour Monique qui s'arrête en passant et qui se laisse tenter par la dégustation de la Spirulin des Vosges cela a un goût de foin, pour Gérard cela sent un peu aux fruits de mers « mais de loin ».

Laure Claude de Forê L'effet Vosges

Laure Claude de Forê L'effet Vosges

Eduquer le goût

Stephanie s'interrompt dans sa sauce au curcuma, passablement intriguée : « cela se sent quand même le goût d'algue! C'est un complément en nutriments indispensable en cuisine végétarienne. Elle apporte des protéines végétales, du beta carotène, du fer, de l'oméga 6 et des antioxydants. On vient de lancer les plats végétariens cette semaine à la demande de Catherine Courtois le proviseurà Jules Ferry et on va s'en servir, même si c'est en quantités légères. Cela s'inscrit dans une logique de promotion des produits en circuit court, mais aussi de la réduction des déchets et du tri ».

L'indispensable cuisine de demain?

 Sandrine qui surveille du coin de l'œil le coup de main de la cheffe commente la recette du jour « c'est une cuisine à fond dans l'air du temps mais cela correspond aussi aux besoins alimentaires d'une partie de la population. Et le faire au marché couvert c'est une bonne idée. Moi j'essaye de rester sur de la viande blanche toute la semaine, une viande par jour seulement et sinon beaucoup de légumes et évidemment des féculants et des hydrates de carbone. Ca change énormément notre physiologie toute cette diversité sur le végétal, si possible bio. Je le sens que je suis moins tendue, plus sereine. Si on maitrise notre alimentation, on a cette satisfaction de savoir qu'on n'est pas empoisonné en douce par l'industrie».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article