Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Eric Lamour

Quai des Bons enfants, un gymkana de chantiers de sécurisation successifs

Quai des Bons enfants, un gymkana de chantiers de sécurisation successifs

Un second bâtiment se trouvant sur le quai des Bons enfants a connu des désordres de façade, dangereux pour les passants. La boutique Toto a perdu une plaque de parement sur sa façade mardi dernier. Après le passage des pompiers qui se sont assuré qu'il s'agissait d'un incident isolé, la zone a été rapidement condamnée avant que des techniciens ne fassent le nécessaire pour les plaques restantes.

 

De quoi s'interroger ...

Alors que la commune assure le contrôle préventif des structures d'art municipales et bâtiments de sa responsabilité, principalement au profit des automobilistes, des riverains et de ses ayants droits,  il ne semble pas que soient contrôlés - autrement que visuellement ou sur dénonciation - les bâtiments en façade des rues et trottoirs.  Gilbert en regardant les travaux en cours quai des Bons Enfants s'inquiète avec ironie: « Je passe par là 10 fois par jour. Il y aurait pu y avoir des blessés. Plus loin sur le même trottoir, chez l'ancienne Tête à Toto c'est carrément le balcon qui tombe par lambeaux. Toto lui, il s'effiloche, c'est naturel pour une mercerie ! ». Décidément, le nom de Toto ne porte pas bonheur aux immeubles !

 

 

La Tête à toto perd son balcon

La Tête à toto perd son balcon

Qui est responsable?

Pour Sylvaine, qui reprend son souffle sur un banc avec son chien Ray,  la responsabilité municipale ne fait pas de doute. Petite revanche de la retraitée ou bon sens citoyen elle ne cache pas son mécontentement.  « J'ai pris une fois un  PV pour une déjection de mon Ray, une fois qu'il m'a échappé. La commune a des policiers qui savent verbaliser quand il y a une atteinte à l'environnement, quand on ne balaye par la neige ou que les branches d'arbre débordent au dessus des grilles sur les trottoirs alors que l'on est sur le domaine public.  Et quand on fait courir un risque aux spinaliens par un défaut d'entretien, est ce que les mêmes agents verbalisent les propriétaires ou les responsables ? La commune dit que c'est une question d'assurance des propriétaires, mais en attendant quand on prend une brique sur le carafon on est pas bien ! Moi , maintenant, je change de trottoir, au risque de me prendre une buche ou une branche d'arbre!  Au moins ce sera écologique !».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article