Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par A.D pour A.V.P.

Des projets pour le commerce de centre ville avec Christophe petit

Si le grand public est de plus en plus sollicité par les différentes listes de candidats, peu nombreux sont les citoyens qui s'impliquent suffisamment pour découvrir des programmes ou les faire évoluer. « Epinal Ensemble» de Christophe Petit a présenté à un public de bénévoles son programme de campagne au sujet de la politique municipale en rapport avec le commerce. Une vingtaine de participants, pour la plupart des commerçants sollicités par courrier, qui peuvent pour la première fois, s'ils sont non-résidents, voter dans la commune  de leur exploitation en s'inscrivant avant le 7 février sur les listes électorales. Une présence active puisque cette réunion, s'est rapidement transformée en groupe de travail.

Utiliser les outils de la concurrence

Le commerce à Epinal souffre ( de la concurrence des zones commerciales en périphérie ou du commerce en ligne ) au risque de voir la ville devenir une « cité dortoir ». La stratégie qui s'est progressivement dessinée repose sur la réutilisation en centre ville de ce qui marche chez les concurrents.

«  Faciliter le stationnement au centre-ville est un impératif et nous proposerons d’expérimenter, en concertation avec les habitants et commerçants, des zones de stationnement gratuits et contrôlés. L’objectif sera à terme de réussir à encadrer l’Ile pour desservir à la fois les commerces de la rive gauche et la rive droite. Les participants ont proposé de rendre  le stationnement gratuit au centre-ville le premier samedi de chaque mois »  précisait Christophe Petit qui animait la réunion avec Guy Ehman, conseiller municipal au commerce.

 

 

Une rue des minimes trop minérale

Une rue des minimes trop minérale

Une végétalisation renforcée pour des achats plaisirs

« Il faut aussi que le centre-ville redevienne un lieu de balade agréable en famille, entre amis. Notre ville est entourée par la nature et nous voulons la prolonger jusqu’au coeur de la ville. Nos collectifs ont proposé la végétalisation de la rue des minimes qui est trop minérale. Nous développerons un mobilier urbain basé sur le bois avec des bancs, des jeux mais aussi des arbres et des éléments de décors simples qui créent une thématique régulière. Un merchandising urbain pour la satisfaction des visiteurs et des spinaliens. Nous voulons une ville où l’on peut s’assoir, lire, échanger, ne rien faire même et pouvoir laisser jouer les enfants en toute tranquillité ».

Internet et ses services pour des achats malins

Précisant sa pensée, Christophe Petit ajoute avec conviction « je ne crois pas au rejet de la vente en ligne ou au changement radical des habitudes de consommation. On ne pourra se battre à armes égales que si on propose le même niveau de service avec la proximité en plus. Nous devons avoir une application internet qui oriente systématiquement sur un magasin d’Epinal. Nous proposerons pour les clients un service pour livrer à vélo les courses à domicile ou en entreprise ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article