Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe O.

Christophe Petit convaincu de l'utilité de son plan mobilité

Christophe Petit convaincu de l'utilité de son plan mobilité

Le burlesque de la question écologique, avec ses perturbateurs et ses effets de mode, n'empêche pas certaines listes de s'affirmer confiantes sur le sujet et leur programme. Et tout particulièrement dans le registre de l'écomobilité.

 

« Le public est convaincu par notre programme »

Christophe Petit, serein sur le sujet écologique affirme qu'à chaque occasion ou il a pu développer son programme, le public a été convaincu. « Notre réflexion porte sur la manière de convaincre les citoyens à changer leur comportement, leurs habitudes. Faire le test de quartiers sans autos, végétaliser la rue des Minimes, développer de véritables réseaux urbains sécurisés pour les vélos, ce sont des objectifs concrets. Nous ne sommes pas dans la résilience, on emmène les spinaliens vers un nouveau mode de fonctionnement. La culture du vélo reste à mettre en place, circuler à vélo en ville est encore trop dangereux. C'est ce qu'il ressort de l'écoute des citoyens et des véritables pratiquants urbains du vélo. L'objectif à avoir pour la ville est de s'affranchir de critères de classement formels du plan vélo, comme celui de la Fédération Française des Usagers de la Bicyclette ( FUB) qui a donné une note moyenne à la ville, mais de décliner en toute authenticité et avec de véritables moyens cette volonté vélo ».  

 

 Pierre François du Rassemblement National propose des voies vélo en bord de Moselle et la piétonisation du centre ville médiéval.

Pierre François du Rassemblement National propose des voies vélo en bord de Moselle et la piétonisation du centre ville médiéval.

Le Rassemblement National a aussi son programme

Pierre François, candidat du Rassemblement National à Epinal, mobilisé par un démarchage de porte à porte intensif avec ses colistiers, se félicite de l'accueil qu'il reçoit lors de ses visites et des échanges fructueux qu'il peut avoir avec les habitants. « Notre électorat est en contraction, en crainte de la précarité, parfois isolé et vit une profonde injustice face aux avantages donnés à certaines personnes ou corporation. L'écomobilité n'est pas leur préoccupation essentielle. Même s'ils ne croient plus en la politique, lorsque nous allons les voir ils sont souriants et cordiaux, y compris des gens de gauche. Pour les municipales, en promouvant l'alternance, le localisme ( produire à proximité ce que l'on consomme ), la diminution de la pression fiscale, la sécurité, et de meilleurs développements de notre système de santé, notre interventionnisme sur le plan local correspond aux attentes des électeurs. Sur le plan de l'écologie, nous avons prévu dans notre programme plus de mobilité douce et un développement des pistes cyclables exclusives aux piétons et vélos, même si notre ville médiévale n'a pas été conçue pour cela. La piétonisation complète du centre historique, un circuit vélo dédié sur pilotis, en bois et le long de la Moselle sont bien plus pertinents qu'un marquage au sol parcellaire, incompréhensible et dangereux ou que la sanction systématique des automobilistes. C'est un investissement d'image et de notoriété en cohérence avec le discours touristique actuel d'Epinal qui se flatte d'être la "capitale du vélo de l'Est de la France". Nos amis alsaciens apprécieront ».

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article