Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mathieu Zhallem

Chauffage urbain: c'est reparti pour un trou!

Si une bonne partie de la ville a été traumatisée par les travaux de chauffage urbain de 2015-2016 qui ont fortement pénalisé la circulation automobile en centre ville et le confort de vie des riverains, des travaux sur le réseau de chauffage urbain sont relancés de ci de là en fonction des adhésions échelonnées des différents exploitants d'immeubles. C'est « Tournez manèges » en préalable à la Saint Maurice...

Une conséquence bien compréhensible de choix effectués par des gestionnaires avisés, le plus souvent pour des immeubles avec au moins une dizaine de locataires. Mais c'est malheureusement et plus souvent un déclenchement tardif de la part de collectivités ou d'organismes en lien avec l'état ou ses services. Il est vrai que l'agilité et la réactivité ne sont pas inscrits dans leur ADN.

 

Stationnement prohibé du 8 au 20 septembre rue Grennevo et devant le 14 de la rue de la Préfecture

Stationnement prohibé du 8 au 20 septembre rue Grennevo et devant le 14 de la rue de la Préfecture

Jamais trop tard pour faire des économies de chauffage

C'est aussi à cette occasion que l'on peut mesurer le ridicule de la situation technocratique gauloise. Car non seulement, ces collectivités ou institutions payent ( un peu) plus cher la prestation de raccordement - faute d'avoir pris avec diligence la bonne décision deux ans plus tôt- mais ils pénalisent leur voisinage et à nouveau la circulation routière quotidienne.

A quel prix?

On en voit les conséquence rue Grennevo ( qui passe en sens unique jusqu'au 20 septembre ) et devant le bâtiment du Conseil Départemental dit « Passif B » au 14 de la rue de la Préfecture, qui seront d'une circulation difficile (de 8h à 9h et de 16H à 17h) jusqu'en fin de mois ( et ce depuis la rentrée scolaire). Quand en supplément et au même moment on a la rue Gambetta bouchée par le jeu conjugué des forains qui manœuvrent avec leurs poids lourds et des livraisons de matériel pour des travaux en cours sur des immeubles neufs, les automobilistes s'échelonnent parechoc contre parechoc jusqu'au quai Jules Ferry et tout le long de la rue Aristide Briand. C'est bizarrement au même moment qu'on ne trouve aucun policier municipal à cet endroit pour faciliter la circulation... Pas de chance ou mauvaise anticipation? Espérons que cette situation provisoire sera réglée avec efficacité avant le lancement de la fête foraine!


Mathieu Zhallem

 

Chauffage urbain: c'est reparti pour un trou!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article