Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par P.O.

Un panachage de tentes et de structures bois à Epinal

Un panachage de tentes et de structures bois à Epinal

Pour l'édition 2019, du 11 au 18 mai, les cinquante étudiants en lice (ingénieurs, architectes et compagnons du tour de France) doivent construire 10  structures bois pour la valorisation organique ( des bacs à compostage esthétiques et monumentaux faisant fonction de d'ateliers zéro déchets ) une micro-architecture qui sera ensuite installée dans 8 communes vosgiennes, que ce soit dans des lieux privés ou publics. A ce jour sont repérés des emplacements tels que la Maison romaine, la maison de l'enfance à Golbey, l'Ehpad de Xertigny, le parc du Cours à Epinal, le collège Charlemagne de Bruyères.

 

Ce jeudi les premières micro-structures se mettent en place sur la pelouse à l'arrière de l'ENSTIB

Ce jeudi les premières micro-structures se mettent en place sur la pelouse à l'arrière de l'ENSTIB

Toujours à la recherche d'une meilleure visibilité de son activité et de faciliter la sensibilisation de la population au tri, c'est le SICOVAD qui a souhaité nouer un partenariat avec les Défis du Bois cette année.

Les Défiboiseurs 2019 vont donc monter leurs constructions sur l'esplanade du campus bois et doivent respecter quelques prescriptions: la structure ne doit pas dépasser 15 mètres carrés au sol ( pour faciliter son transport ), elle doit avoir un accès aisé et une surface assise, ainsi que qu'intégrer la récupération des eaux de pluie.


 

Sous la grande Halle de l'Enstib les 10 équipes s'activentSous la grande Halle de l'Enstib les 10 équipes s'activent

Sous la grande Halle de l'Enstib les 10 équipes s'activent

Soulevant, une équipe qui s'envole

Avec Victor Emmanuel de Nantes ( de formation architecte), Hadrien ( le compagnon de l'équipe), Thibaut ingénieur ABC et Raphaëlle ( ENSTIB), la néocastrienne Berengère Raynaud ( en double cursus architecture à Nancy et à l'Enstib) fait figure de locale de l'étape. Pas d'étudiants étrangers dans cette équipe mixte ( plusieurs élèves ingénieurs allemands sont intégrés dans les projets voisins) qui combine des praticiens comme un Compagnon du Devoir et un ingénieur bois ainsi que des concepteurs issus de l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nancy ou en cours de formation à  l'Ecole nationale du Bois spinalienne. «  C'est intense, enthousiasmant et éprouvant en même temps » confiait Bérengere toute en sourire qui souhaite travailler dans la construction bois à l'échéance de ses études. « Les nuits sont courtes mais c'est une expérience unique et inoubliable. Un brassage de cultures, de savoir-faire et  de savoir-être, c'est trop cool et on est chanceux de pouvoir travailler sous le soleil. En même temps j'ai mon projet de fin d'études à rendre, les cours se poursuivent et  je participe à la scénographie des architectes pour les Imaginales ce dimanche et la semaine prochaine. Les choix à faire sont drastiques en cette fin d'année. Cela ne va pas être simple... ». Un dynamisme et un éclectisme qui font plaisir à voir!

Bon vent à cette équipe pour la remise de prix qui est prévue samedi après-midi

La néocastrienne Berengère en double cursus Archi-Enstib devant le projet SoulevantLa néocastrienne Berengère en double cursus Archi-Enstib devant le projet Soulevant

La néocastrienne Berengère en double cursus Archi-Enstib devant le projet Soulevant

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article