Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par A.V.P.

La quatrième compagnie au premier jour de leur retour au quartier Varaigne

La quatrième compagnie au premier jour de leur retour au quartier Varaigne

Arrivés dans la nuit les 120 militaires de la 4ème compagnie du 1er Régiment de Tirailleur étaient présents de bonne heure dans leur unité afin d'être reçus à leur retour par leurs camarades et le Caïd, Cyril Leprêtre.

Une dernière fois en tenue sable, la prise d'arme au sein du quartier Varaigne  sous la tempête Freya, n'a pas épargné les militaires qui venaient de quitter un pays qui connait une température coutumière de 40 degrés.

Retour du Mali pour la 4ème Compagnie du 1er Tir
Retour du Mali pour la 4ème Compagnie du 1er Tir

4 mois d'opérations au Mali

La quatrième compagnie avait été intégrée au sein du 1er Régiment d'Infanterie de Sarrebourg pour assurer sa part de la mission Barkhane, dans une zone au nord du pays située entre Gao, Bossi, Ménaka et Tombouctou. Des missions de ratissage et de maintien de la pression sur les forces rebelles et leur logistique qui se sont déroulées jusqu'à la frontière avec le Niger, une section ayant été même détachée jusqu'au Tchad. «  Pas d'accrochage et d'incidents notables » pour le première classe Jean K. interrogé lors du pot d'accueil organisé au mess des officiers «  physiquement aguerris par notre entrainement préparatoire, on n'a pas véritablement souffert. Le climat bien que chaud était assez varié en cette période d'hiver. Ce n'était pas non plus du tourisme: la sécurisation des populations, des lieux et des voies de communication  c'est une présence dissuasive indispensable pour maintenir les adversaires à distance ». Passage de témoin, la deuxième Compagnie du 1er Tir va à son tour rejoindre le Mali prochainement.

Gabriel ou Alix, chacun retrouve son papa
Gabriel ou Alix, chacun retrouve son papa

Gabriel ou Alix, chacun retrouve son papa

4 semaines de permission en France

Le colonel Cyril Leprêtre n'a pas voulu prendre trop de temps et a écourté son discours de bienvenue à ses hommes impatients de retrouver leurs familles et de prendre leurs 4 semaines  de permissions. Le Caïd  leur a toutefois rappelé les échéances à venir pour le régiment et tout particulièrement la  commémoration traditionnelle de la bataille du Garigliano qui est fixée au 15 juin. Sans oublier un message de prudence collectif  « Ne conduisez pas comme au Mali ici. Profitez de votre permission . Prudence sur la route, dans les Vosges ça glisse !».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article