Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par P.O.

Pas de licenciements à l'hôpital mais...

244 postes devraient disparaitre si l'on en croit le plan de performance qui va être prochainement présenté au personnel par l'Agence Régionale de Santé ( ARS) et la direction unique des hôpitaux d'Epinal et Remiremont. Le résultat en synthèse du travail de propositions d'un cabinet d'audit et de conseil international qui a exploré toutes les pistes afin de réduire le budget de fonctionnement des années à venir ( dont le paiement polémique des parkings par les clients et patients ) . Un recul du service public et de sa qualité de service pour le syndicat majoritaire dans les deux  hôpitaux, la Cfdt, qui n'a pas été sollicité dans la phase de discussion ou de rédaction.

 

Maitre Catherine Faivre , avocate de la CFDT ( image d'archive )

Maitre Catherine Faivre , avocate de la CFDT ( image d'archive )

Le discours formaté de la direction de la communication de l'hôpital, même s'il se veut rassurant, ne laisse que peu d'espoirs aux agents.

« Les objectifs de ce contrat sont d’organiser, dans une logique de coopération entre les deux établissements, une offre de soins de territoire graduée et sécurisée pour répondre aux besoins de santé de la population du territoire. Les stratégies de complémentarité mises en œuvre pour atteindre ces objectifs devront permettre de pérenniser les activités, de garantir une attractivité médicale et de dégager des capacités d’investissement des deux hôpitaux afin de préparer l’avenir et les évolutions attendues de l’offre de soins.

Il est rappelé qu’en aucun cas, ce contrat de performance ne se traduira par des licenciements.

Les réductions, à hauteur de 244 postes atténuées d’une quarantaine de postes vers de nouvelles activités, s’obtiendront par des départs naturels. En effet, la mise en œuvre de ce contrat se fera sur la base des départs volontaires, des départs à la retraite, voire des reconversions professionnelles, de mobilités internes ou inter-établissements dans un souci d’accompagnement des projets professionnels des agents. »

 

Il reste trois semaines pour les organes représentatifs ( Directoire, Comité Technique d’Etablissement, Commission Médicale d’Etablissement, Comité d’Hygiène de Sécurité des Conditions de Travail, Commission des Soins Infirmiers, de Rééducation et Médicotechniques  auxquels on n'a pas donné encore la parole ou le choix ) pour tenter d'influencer le programme budgétaire de l'ARS.

 

Complément d'information du 29 Novembre 2018

Reçus mardi dernier par la direction  qui  leur a présenté officiellement le plan de performance d'Ernst and Young, les représentants du personnel et leur avocat, Maitre Catherine Faivre, ont demandé un délai de 3 mois afin de pouvoir informer et consulter les agents des hôpitaux. «  C'était un entretien constructif mais  l'ARS donne le rythme, une marche forcée . Il faut toutefois des délais raisonnables pour pouvoir informer les agents, interpeller la communauté médicale et les politiques qui participent au comité de pilotage. La procédure pénale qui vise la responsabilité personnelle des dirigeants est prête a être engagée. Cela suffit de se cacher derrière les institutions. Notre demande de délais complémentaires est effectuée, il est nécessaire qu''elle soit suivie d'effet » a déclaré Maitre Faivre au sortir de la réunion de présentation.

Le message est explicite, il reste à l'Agence Régionale de Santé d'y répondre.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article