Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe O. pour A.V.P.Rédaction

La culture vosgienne en clair obscur

Le Conseil départemental des Vosges a présenté récemment  le schéma départemental de la culture pour les 4 ans à venir,  se basant sur les résultats d'un travail de diagnostic et de co-construction effectué en assise à la Souris Verte en avril de cette année. Si ce document lumineux et prometteur réalisé par le Conseil Départemental avec un cabinet spécialisé et plus de 200 acteurs culturels du territoire est essentiel et méritoire, il met aussi en exergue le chemin qu'il reste à parcourir. Tout particulièrement l'absence de synergie entre acteurs ou de lisibilité financière pluriannuelle.

Présenté par le conseiller en charge de la culture Luc Gerecke, le schéma général des Vosges est axé sur la consolidation du maillage territorial, le renforcement de l'attractivité du territoire, le développement de la médiation et de l'accès à la culture pour les jeunes et les publics défavorisés, et enfin l'encouragement à la coopération des acteurs.  

 

La culture vosgienne en clair obscur
La culture vosgienne en clair obscur

La culture n'est pas une variable d'ajustement

        Avec un budget stable de 4,5 millions d'euros et 70 collaborateurs dédiés à la culture Luc Gerecke a signalé  l'implication forte des élus et des services en la matière après une phase de restructuration. «Maintenir l'enveloppe financière de ce service est une performance en soi par rapport à d'autres départements.  On repart vers les collectivités territoriales après cette période difficile » citant en exemple le soutien continu et exceptionnel du département au sein de la région Grand Est pour faciliter les tournages dans les Vosges ( 100 000 euros d'investit en 2017 ). «  Un euro investit dans une série apporte 9 euros de retombée sur les territoires. ce n'est que de 3 euros pour un long métrage ». Pour faciliter le développement des synergies entre acteurs « Le site de la Culture C Nous aura un animateur de réseau en 2019 et l'offre du département sera développé ». La scénographie de Domremy sera modernisée en 2019 et comme pour le sport les demandes de subvention pourront se faire en ligne sur Vosges.fr. Un parc de matériel évènementiel sera créé comme à Sélestat ou Maxéville au profit des associations et acteurs culturels.

Les plasticiens s'inquiètent de  la sensibilisation à la culture de la population et des collectivités. Kaza et Annie Tremsal
Les plasticiens s'inquiètent de  la sensibilisation à la culture de la population et des collectivités. Kaza et Annie Tremsal

Les plasticiens s'inquiètent de la sensibilisation à la culture de la population et des collectivités. Kaza et Annie Tremsal

Les Vosges zone blanche culturelle?

En réponse aux différents directeurs d'association et artistes qui s'étonnent de l'absence de cohérence et de sensibilité à l'offre culturelle des plus jeunes aux plus anciens, le conseiller départemental s'est voulu rassurant.  « Les publics n'osent pas franchir certaines portes. Apporter la culture à chaque vosgien est un enjeu important, c'est un travail de longue haleine alors que toutes les catégories socio-professionnelles échappent à la sensibilité à la culture ».  Un discours qui a laissé une partie de la cinquantaine de personnes dans l'auditoire dubitatifs, comme en arrêt à l'orée du bois. « Il n'y a pas de rapports constants ou équilibrés entre la population et ses artistes, l'Education Nationale et les entreprises » déplore l'artiste Kaza.  « On n'ignore pas cette problématique, l'éducation à la culture et la fédération des acteurs professionnels ou des collectivités pour les aider à monter leurs dossiers de financement ou à organiser les évènements. Ce sera abordé lors de réunions thématiques régulières et traiter avant déploiement »

Jaky Castang de Scène Vosges a soulevé une incohérence de participation entre le département et l'action culturelle concrète

Jaky Castang de Scène Vosges a soulevé une incohérence de participation entre le département et l'action culturelle concrète

Surtout une question d'argent?

« Nous drainons 50% de spectateurs en provenance de l'extérieur de l'agglomération et le conseil départemental ne contribue au financement de notre structure qu'à hauteur de 2% » assène Jacky Castang de Scène Vosges en soulignant l'absence de rapport de cohérence depuis 10 ans entre l'organisation qu'il dirige et le service culturel départemental. Un point de vue partagé par tous les acteurs qui peinent à financer leurs projets au profit d'auditoires clairsemés.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article