Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Les gaulois sont dans la rue

Les gaulois sont dans la rue

270 retraités de la CFDT défilaient une nouvelle fois dans les rues de la cité des Images jeudi dernier. A l’appel de la seule centrale syndicale qui avait coiffé ses militants de casques à corne gaulois, ils dénoncent la hausse de la CSG, la cotisation maladie de 1% sur les retraites complémentaires et le gel des pensions dont la revalorisation a été reportée à  janvier 2019.

 

 

Annie, membre des Gaulois réfractaires de la CFDT

Annie, membre des Gaulois réfractaires de la CFDT

« 2018 est une année noire pour nous  »

 Pour Annie de Thaon, enseignante en retraite depuis peu, l'attitude du gouvernement est scandaleuse: « 2018 est une année noire pour nous, les gaulois réfractaires. Avec une pension de 1376 euros je perds à l'année 305 euros de hausse de CSG et 248€ de non indexation , ce qui fait 553 euros. On est obligés de faire attention à toutes nos dépenses.  Les retraités sont désindexés alors que le gaz et l'essence ont augmenté comme jamais. Et pas de baisse des taxes indirectes en vue non plus. Cette perte de pouvoir d'achat nous fait nous sentir des parasites, c'est bientôt une aide sociale plus qu'une retraite ».  

 

Les veuves et veufs se défient des promesses des politiques

Les veuves et veufs se défient des promesses des politiques

Quel ruissellement ?

« Je l'attends le Macron avec son ruissellement » enchaine Régine de Dogneville. «  C'est pour qui ce ruissellement ? On est exclus de la richesse nationale parce que c'est la sécheresse ? On n'a plus confiance. Pour la pension de réversion des veuves ils ont promis de ne pas y toucher, comme ils avaient promis pour la demie part. En 2009 on a vu ce qu'elle est devenue la demie part: sucrée! Faut s'attendre au pire avec la perte d'autonomie qui est de moins en moins prise en charge et l'accès à la santé qui est surenchérie »

 

 

Les gaulois réfractaires dans la rue

Quelle solution ?

« L'histoire de la baisse de la taxe d'habitation c'est du pipi de chat » reprends René d'Epinal. « C'est marginal et étalé sur 3 ans. C'est un effet de manche, un os à ronger. En plus à la CFDT on n'est pas d'accord car même s'ils promettent de compenser, les communes vont perdre des ressources, donc il y aura moins de services aux habitants. ».  « J'ai relu le programme de Macron, puisqu'il prétend qu'il le respecte. Il s'était engagé à ne pas toucher au niveau des pensions et à l'âge de la retraite. Il a joué sur les mots, il a trompé les retraités. On est rackettés et cocus, on a déjà les casques à corne ». «  La seule solution au financement des retraites c'est de diminuer le nombre de chômeurs, ou trouver un moyen pour avoir plus de cotisants, ou augmenter la quote part des entreprises. Elles ont été épargnées, c'est le moment de leur demander un effort dans ce sens. Ou réduire le poids de la bureaucratie et de l'état. Mais qui va y croire, c'est pas Noël ! ».

 

 

 

 

Le gouvernement est il prêt à entendre ?

Le gouvernement est il prêt à entendre ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article