Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Caroline et Marie, étudiantes en seconde année de comptabilité à Saint Joseph

Caroline et Marie, étudiantes en seconde année de comptabilité à Saint Joseph

L'association E-pôle.sup organise depuis 16 ans le salon Post Bac qui a pour but d'aider les lycéens et étudiants dans leurs choix d'orientation et de poursuite d'études dans le département et le bassin de vie d'Epinal. Une vingtaine d'établissements étaient présents afin de présenter aux 1500 visiteurs près de 70 formations distinctes.

Pour Sandrine Delacote, directrice de la Maison de l'étudiant « Ce salon est une occasion unique pour les étudiants  de conforter leur choix ou de se réorienter, avant de confirmer lors des portes ouvertes des établissements au printemps. Que ce soit en école d'ingénieur, en droit, en comptabilité en préparation aux concours des grandes écoles ou en sciences, l'agglomération a des formations de qualité  et des services aux étudiants qui sont complets. C'est d'ailleurs pour cela que l'on attire de toute la France ».

Bien choisir, c'est réussir


Avec un espace d'orientation tenu par le Centre d'Information et d'Orientation ( C.I.O.) et la Direction de la Formation, de l'Orientation et de l'Insertion Professionnelle de l'Université de Lorraine ( D.F.O.I.P.) les spinaliens indécis pouvaient poser toutes les questions qu'ils souhaitaient sur une orientation encore en suspend.  « Nous avons la possibilité d'offrir un cadre de vie et de travail  personnalisé, à taille humaine. Les jeunes ne sont pas noyés ou démotivés comme dans une grande ville ou dans une université saturée » confirment les conseillères.

La comptabilité recrute

 

Caroline et Marie, étudiantes en seconde année de comptabilité dans l'établissement privé complètent: « Les lycéens sont en confiance avec nous. Il y a deux ans nous étions à leur place. On a beaucoup de demandes de renseignement des terminales, tout particulièrement en comptabilité car nous sommes dans le seul établissement qui propose tout le cursus jusqu'au mastère ».

L'IFSI était représenté par Maryam et Raphaëlle

L'IFSI était représenté par Maryam et Raphaëlle

Infirmière... pourquoi pas?

 

Plus loin, un autre binôme d'étudiantes dynamiques, Maryam et Raphaëlle, qui rentrent en troisième et dernière année en mars,  tentent de convaincre des lycéennes, qui stationnent devant le stand de l'Institut de Formation en Soins Infirmiers ( IFSI). Les questions tournent autour de la fatigue, du stress et du burn-out de cette profession. « Il faut se connaitre, être convaincue et moralement forte. Dès lors que l'on est motivée, la fatigue qui peut être importante à certains moments dans ce métier, on l'oublie. Bien entendu qu'il faut être physiquement apte, mais que ce soit au bloc ou on gère un aspect technique ou en psychologie ou le relationnel est essentiel, tout un chacun, dès lors qu'il fait partie des 80 sélectionnés par an peut trouver une spécialité ou il s'épanouit  et se sent utile » précise enthousiaste Raphaëlle qui a fait une année de PACES et un service civique avant de réussir l'examen d'entrée. « C'est une formation complète, en dehors des matières scientifiques on a des matières comme le français ou l'informatique, et de l'anglais pendant 3 ans. Les 65 diplômés en sortie peuvent pratiquer dans le monde entier » complète Maryam.

Cécile, Maya et Carine de l'ESAL

Cécile, Maya et Carine de l'ESAL

La grande école d'art déballe

Avec Cécile, Maya et Carine, l'Ecole Supérieure d'Art tente une offensive de charme auprès des lycéens en exposant les dernières créations éditoriales de ses élèves. « Les arts plastiques mènent à tout! J'ai appris à coudre à la machine pour un projet, à modeler de la céramique et faire de la vidéo » confie Cécile enthousiaste et en troisième année. « Même si c'est une formation complète, que j'ai intégré après une année de préparation, c'est surtout l'illustration de la narration qui m'attire ». Sa camarade Maya qui a le même parcours précise: « Pour moi c'est plutôt l'édition et la photo. Cette diversité et ce choix qui nous est donné par nos enseignants c'est un luxe appréciable qui peut séduire des candidats». Carine qui travaille à l'accueil- secrétariat de l'école enchaine en précisant : «  Si les étudiants veulent en savoir plus, ils peuvent venir voir à l'ESAL les créations de l'atelier de céramique animé par Abdou Chahboune. Ce sera les 18, 19 et 20 octobre dans nos murs de la rue des jardiniers de 14h à 19h. Un excellent premier contact avant de postuler pour le concours de 2019 ».

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article