Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Mathieu Zhallem

Une fête de plus pour Epinal

La foule était encore au rendez vous de la troisième édition de la fête des images, que ce soit vendredi soir ou samedi ( 10 000 personnes chaque soir ). Un évènement qui se déroulait sur 3 plans, la facade de la basilique, la Place des Vosges et le Quai Contades.

 

 

Toujours autant de monde place des Vosges pour regarder le spectacle de 2016 de Damien Fontaine à base d'images d'Epinal, se fondant dans une aventure imaginaire avec des rythmes rapides et des perspectives colorées et vivantes sur 180 degrés. On peut se laisser porter par la découverte ou lorsqu'on est spinalien habitué à la manifestation trouver d'autres points d'intérêt...regarder les gens qui regardent et leur demander leur avis.

 

 

Une fête de plus pour Epinal

C'est vivant et original

« C'est mon premier spectacle de projection sur mur » précise Sylvaine qui vient de la Meuse « c'est comme un cinéma en plein air. Original et vivant. C'est amusant, la place est presque trop petite. Les couleurs de Damien Fontaine sont un peu criantes par rapport aux projections animées des étudiants de l'ESAL, et le son fait un peu trop techno-synthé-musique de supermarché un peu décalé par rapport  aux images. Aucune poésie chez le professionnel de l'animation alors que je me régale avec les étudiants des beaux-arts. Le contraste est saisissant entre la spontanéité de ces derniers et la techno touche, assez froide du spécialiste».

 

 

Une fête de plus pour Epinal

Ou est signalé la projection de la basilique?

Pour Evelyne qui vient de Toul le spectacle sur le parvis de la basilique n'est pas une nouveauté: « j'ai déjà vu les projections sur notre cathédrale, qui sont bien plus monumentales. C'est un jeu d'ombres tout à fait sympathique. Au moins cette partie du spectacle est peu fréquentée, je suis tombé dessus par hasard ».

 

 

Une fête de plus pour Epinal

Attirés par les feux de la ville?

« Le spectacle du quai Contades était bondé. Je n'ai pas tout vu et il faisait bien froid. Heureusement qu'il y avait le feu de la Saint Jean pour se réchauffer. J'ai ramé pour le stationnement, ça m'a stressé. C'est qui ce Villeglé ? Un gars du coin ?» s'inquiète Norbert venu de Saint Maurice et accompagné de Rose. «  J'ai pas compris le rapport avec la jungle urbaine, mais l'animation est spectaculaire par son ampleur. J'ai beaucoup de respect pour ces jeunes et le numérique. Moi j'y comprends rien, même mon téléviseur j'ai du mal à le régler. Leurs images sur les murs j'ai pas tout compris mais c'est sacrément joli ».

Une fête de plus pour EpinalUne fête de plus pour Epinal

Epinal LA belle Image: est ce bien nécessaire?

Pour Rose qui a déjà assisté à la fête des lumières de Lyon « c'est quand même le niveau en dessous. Choisir le thème de l'urbanité et du street art avec Villeglé c'est bien gentil, mais cela n'a rien de populaire. C'est même limite prétentieux et absolument pas enthousiasmant. La bande annonce Epinal La belle image, c'est amusant, mais ça sent le bourrage de crâne et la fabrication du consentement. On prends les vosgiens pour des simplets ? Sous prétexte d'un spectacle culturel on vous vends l'identité visuelle de la collectivité locale et la pub de faux mécènes qui sont des clients obligés des collectivités locales. Je n'aimerai pas être spinalienne et payer leurs impôts ! Faut pas être neuneu, tout cela va se payer !  Je rigole de ce spectacle de dupes et je profite »

 

 

 

Une fête de plus pour Epinal
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article