Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Crédit photo Doryane Sayer

Crédit photo Doryane Sayer

Entre deux des multiples manifestations publiques ou privées de ces deux derniers mois, la vie régimentaire se poursuit à la caserne Varaigne d'Epinal. Dans le cadre de l'enseignement de la défense dans les programmes de l'éducation nationale et des 8 programmes d'échanges avec des collèges vosgiens, une classe du collège Charlemagne était au 1er Tir  et ce, bien avant les portes ouvertes du 29 et 30 juin.

Crédit photo Doryane Sayer

Crédit photo Doryane Sayer

Le binôme Charlemagne/3ème Compagnie fonctionne

22 élèves de troisième 3 avaient fait le déplacement afin de découvrir le régiment spinalien et tout particulièrement la troisième compagnie avec laquelle leur collège est jumelé. «  200 collégiens sont déjà venus à la journée nationale des réservistes, mais les classes sécurité défense globale c'est différent » précise le colonel Cyril Leprêtre, Caïd du régiment. «  Nous avons actuellement 8 partenariat avec les collèges au sein du régiment, c'est un cas unique parmi tous les régiments du grand Est.  Les élèves sont pris en charge directement par les cadres de la compagnie, ils vont découvrir en une journée le secourisme, le parcours d'obstacle, le combat au corps à corps, la salle d'honneur du régiment et pique-niquer avec des rations de combat. Les enseignants qui les accompagnent sont tous volontaires. Lorsque la compagnie part à l'étranger nous restons en contact par skype ou par courrier et au retour nous assurons des visites de témoignages au collège. Faire connaitre l'institution, son mode de fonctionnement, cela crée du lien et ça se passe très bien dans les Vosges. »

Un pique nique à base de ration militaire - Crédit photo Doryane SayerUn pique nique à base de ration militaire - Crédit photo Doryane Sayer

Un pique nique à base de ration militaire - Crédit photo Doryane Sayer

Une découverte rapide et « globale »du premier régiment de tirailleur

Messieurs  Riquet  et Robischung, professeurs de physique-chimie et  d'Education Physique et Sportive confirment l'intérêt des élèves pour la vie militaire : «  Ils sont tous curieux de découvrir ce milieu qui les intrigue. Ils posent des questions et se mettent à la place des soldats. La dimension sportive, les outils technologiques et le sens de l'engagement des militaires sont des interrogations pour eux. L'histoire du régiment, ses traditions, c'est particulièrement insolite pour eux. Ils ne maitrisent pas encore le passé de la France et de ses forces coloniales pendant la seconde guerre mondiale» . Une visite qui pourra être confortée lors des journées portes ouvertes des 29 et 30 juin (entrée par le parking de l'état major) avec pour la première fois la présence d'associations de reconstitueurs (les fantassins de Lorraine pour la Première guerre, les arquebusiers de l'Est pour le second Empire, et quelques particuliers avec des véhicules de la seconde guerre mondiale ou des motos américaines).

 

 

Les collégiens bruyèrois chez les tirailleurs
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article