Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par P.O.

Les photos du braquage enregistrées par le casino et l'arme retrouvée au domicile de l'un des criminels

Les photos du braquage enregistrées par le casino et l'arme retrouvée au domicile de l'un des criminels

23 953 euros avaient été dérobés au Casino de Vittel le 28 août 2017 à 2H40 du matin par un homme de petite taille et s'exprimant avec un accent étranger,  ganté et cagoulé de noir, déterminé et armé d'un pistolet automatique de type Walther P38. Reparti en courant du casino, l'auteur de ce braquage audacieux n'avait pu être retrouvé par les forces de police malgré l'enregistrement vidéo précis effectué par l'établissement de jeux. Une affaire de vol à main armé, un crime  plutôt rare dans les Vosges, qui pour des raisons de compétences  d'attribution avait été transmise au service de police judiciaire régional de Nancy. Moins d'un an plus tard, Eric Corderot, le directeur du service nancéien présentait au Procureur Manteaux le résultat de l'enquête qui a mené à l'interpellation de 3 délinquants et à la résolution de l'affaire.

Sur la base d'une dénonciation anonyme, les services de police se sont rapidement intéressés à un vittellois de 46 ans originaire du Portugal, connu pour avoir été lourdement condamnée suite à un vol à main armée d'une banque. De petite taille, sa corpulence pouvait correspondre à celle de l'homme recherché.  Mis en garde à vue en septembre Joao Paulo M. bien que sans alibi, est relâché faute de preuves suffisante.  

 

Le Procureur Etienne Manteaux et le directeur régional de la Police Judiciaire Eric Corderot

Le Procureur Etienne Manteaux et le directeur régional de la Police Judiciaire Eric Corderot

Deux individus sur trois incarcérés

L' information judiciaire ouverte a permis au fil du temps et par le recoupement d'écoutes téléphoniques et de contacts, d’établir que cet homme avait des relations suspectes avec un duo de ressortissants arméniens résidant autour de Nancy, l'un d'entre eux étant aussi de petite taille. Compte tenu des informations collectées et de leur recoupement les domiciles des deux hommes à Jarville et Tomblaine ont été perquisitionnés mercredi dernier. Cela a permis de découvrir dans l'appartement de Rustam Vaidov Kachatryan ( un quadragénaire résident en France depuis 2010 ), le Walther P 38 avec ses munitions de 9mm, les baskets du braqueur reconnaissables par leur marquage spécifique, une cagoule, des gants et un sac à dos de couleur noire. Même si aucun argent n'a été retrouvé et que des aveux sincères n'ont pu être enregistrés, les trois hommes ont été mis en examen et deux d'entre eux ont été incarcérés. « Les preuves matérielles sont manifestes. la persévérance des enquêteurs du SRPJ l'a emporté » confiait le Procureur avec satisfaction. Le second Meurthe et Mosellan, Mamikon M. a quant à lui été placé sous contrôle judiciaire. Les faits criminels qui sont reprochés au trio ( y compris la complicité par instigation pour Joao Paulo M. ) peuvent mener à une condamnation de 20 ans de réclusion en assises. Une enquête résolue avec une certaine facilité, grâce à Rustam qui s'est compromis en voulant garder ses accessoires !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article