Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Philippe O.

Epinal: autant se couvrir de fleurs ...

Malgré les évènements climatiques difficiles de début d'année, que ce soit la tempête de janvier ( 14 arbres de la ville tombés bas ), la pluie verglaçante et enfin dernièrement la grêle et inondations, les 73 jardiniers de la ville d'Epinal n'ont pas perdu de temps pour valoriser  leurs 180 points de fleurissement et 240 hectares d'espaces verts municipaux durant les 4 semaines de travail intensif. Sans compter qu'un effort particulier a été apporté devant le musée de l'Image, par la création d'un espace floral en écho à la thématique du couple développé dans les institutions muséales ou sur les voies empruntées par la semaine fédérale de cyclotourisme. Un effort professionnel collectif et transversal remarquable de la part de la fine fleur du service cadre de vie qui s'emploie avec constance à conserver ses 4 fleurs de référence et d'entrée de ville, gage d'une qualité de vie bien ancrée  ainsi que d'un savoir faire horticole reconnu.

 

Un travail de printemps de la part des équipes du cadre de vie qui se caractérise par une gestion en contention, que ce soit par un fleurissement économe avec l'abandon de la mosaïculture ( en dehors de 3 massifs au parc du Cours), la réduction de l'usage du nombre de variétés ( 435 en 2018 ),  par le nombre de plantes annuelles ( 47 000 au lieu de 57 000 en 2016 ) le tout optimisé avec un fleurissement pérenne ( 80 000 unités en bisannuelle ) et le développement de l'arrosage au goutte à goutte.

 

Epinal: autant se couvrir de fleurs ...

Une gestion respectueuse de l'environnement

« Les végétaux sont principalement produits dans les serres municipales avec zéro pesticides, de l'eau de pluie de récupération et un  minimum de produits phytosanitaire »   atteste Dominique Andrès, conseiller municipal en charge du développement durable.  « En janvier 2019 les pesticides  seront légalement interdits  aussi pour les particuliers  ».  « Le prochain axe de travail porte sur la gestion différenciée des espaces verts, qui  se met en place progressivement. Les interventions des jardiniers sont ainsi pondérées en fonction des lieux, des utilisations, de la richesse botanique des sites en vue de favoriser  la biodiversité. 12 hectares ( sur 51 sites ) font ainsi l'objet de fauches tardives. Et un éco paturage sera réalisé une nouvelle fois cette année au parc du Chateau avec l'intégration d'une vache Vosgienne et de son petit ».

 

Alain Renaud, Philippe Louis, Dominique Andrès

Alain Renaud, Philippe Louis, Dominique Andrès

Evolution  du fleurissement spinalien

« Après le jeune et blanc de 2017, le fil conducteur 2018 sera une harmonie de bleu, lilas et rose. Il  a été conçu 2 ans à l'avance par 9 spécialistes du cadre de vie » certifie Philippe Louis, le responsable du service. Les bacs gravillonnés et en béton ( il n'en reste plus qu'une quarantaine ) laissent progressivement la place aux bacs d'orangerie ( 114 dont 4 nouveaux rue des Halles) ou aux poteries de grande dimension ( 66 unités) qui permettent aussi bien d'exploiter la diversité botanique des plantes que de présenter avec bonheur la fluidité des compositions.
 

Epinal: autant se couvrir de fleurs ...
Epinal: autant se couvrir de fleurs ...
Epinal: autant se couvrir de fleurs ...
Epinal: autant se couvrir de fleurs ...

La fine fleur des cyclotouristes mis à l'honneur

« Que ce soit dans les massifs du parc ou près des voies de circulation, 13 décors  imaginés par les élèves de "BTS design produit"  du lycée Loritz et réalisés par les "licence bois ameublement" de l'ENSTIB  assurent un clin d'œil à la semaine fédérale de cyclotourisme qui se déroulera du 5 au 12 août » assure Alain Renaud, le directeur des études de l'Ecole Nationale Supérieure des Technologies et Industries du Bois . Jean-Claude Augay, le président du Comité d'organisation de la Semaine Fédérale Cyclo-Touriste ( COSFIC) confirme: « Tous les villages peuvent faire un effort afin de mettre en avant les vélos. A Epinal, bois et cyclotourisme  font bon ménage, ils se marient en synergie dans l'aménagement des espaces publics. Nous pouvons aussi fournir aux communes qui peuvent en avoir besoin pour leur décoration, des vieux vélos. Il y aura même de l'art avec l'exposition d'une série de sculptures monumentales réalisées par Christophe Grange, le créateur des Casbarrolléque 3000 en avril 2017 à la carrière Collot ». Ce n'est pas faire une fleur que de constater la qualité du travail réalisé partout dans la ville.

Philippe O.

Philippe Louis en démonstration devant un massif à la végétation mixte ( saisonnières/pérennes)

Philippe Louis en démonstration devant un massif à la végétation mixte ( saisonnières/pérennes)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article