Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par P.O.

Cigéos: les opposants à Bure ne désarment pas

Après un séjour de quatre jours dans la Meuse organisé par le CEDRA et l'EODRA et une manifestation à Bar le Duc en compagnie de 3000 participants,  les militants de Vosges Alternative au Nucléaire ne désarment pas, ils s'insurgent même, en manifestant place Foch mercredi soir, suite aux dernières mesures d'instructions judiciaires en cours.

En effet suite aux évènements conflictuels de 2017, dix perquisitions et arrestations ont été effectuées mercredi sur ordre du procureur de la république en charge du dossier en région parisienne. Plus de 200 gendarmes, enquêteurs et militaires destinés au maintien de l'ordre ont été mobilisés.  Des mesures dénoncées par le réseau « Sortir du nucléaire »  affirmant qu'il s'agit d'un « coup de force des autorités, nouvelle preuve de la dérive sécuritaire du gouvernement, qui traite des militants et des habitants comme des terroristes pour essayer de détourner l’attention des problèmes colossaux posés par Cigéo. »

 

 

Cigéos: les opposants à Bure ne désarment pas

Des opposants sous pression?

«  C'est une nouvelle mesure d'intimidation » précise Jean-Luc de Vosges Alternative au Nucléaire présent place Foch avec une trentaine d'adhérents.  « Figurez vous qu'ils ont même été jusqu'à perquisitionner chez un avocat. C'est une atteinte très rare aux droits de la défense, et c'est une mesure qui a vraiment pour objectif de faire peur. Il y avait des procédures bâillon diligentées par les grandes multinationales et les industriels, elles fonctionnent et l'état s'y met aussi. La convergence des sympathies et des organisations citoyennes du weekend dernier est l'illustration que les industriels ne l'emporteront pas. C'est un nouveau champ antagoniste, les politiques vont entrer en action  ».


 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article