Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par P.O.

Un père cent ...colle?
Un père cent ...colle?
Un père cent ...colle?

Pour vos demandes de photo souvenir du Père 100 fournies gracieusement, merci de fournir une adresse de messagerie valable et un numéro de téléphone. Mathieu de CG, ta messagerie Outlook ne fonctionne pas.

Les consignes du rectorat n'inclinaient pas à la tolérance pour la manifestation traditionnelle des lycéens, 100 jours avant les épreuves du baccalauréat. "Les proviseurs ne doivent pas accepter d'élèves déguisés pas plus que d'entrées intempestives au sein des lycées. Si on sèche on risque la colle faute d'avoir une excuse valable. Mais c'est pas grave...Mes parents comprennent , ils ont été jeunes eux aussi ! "  explique Noémie de Lapicque. 500 jeunes costumés lâchés dans les rues en cortège avec farine, mousse à raser et œufs, prompts à la rigolade et aux gesticulations habituelles propres aux réunions festives sans encadrement d'adultes. Un bilan plutôt positif après les débordements de 2015 et la coercition des années suivantes.

Le black out à Claude Gellée a fonctionné pour limiter les dégâtsLe black out à Claude Gellée a fonctionné pour limiter les dégâtsLe black out à Claude Gellée a fonctionné pour limiter les dégâts

Le black out à Claude Gellée a fonctionné pour limiter les dégâts

De la bonne humeur générale

Anticipation et moyens adaptés ont limité les perturbations liées à un défilé plein de bonne humeur et de fantaisie. Rappel de la responsabilité des parents de la part de la préfecture, fermeture préventive des grilles des lycées, et déplacement des véhicules des enseignants, effectifs policiers discrets mais bien présents, ainsi qu'une autodiscipline relative ont contribué à un minimum de vandalisme sur le parcours du cortège. Quelques poubelles renversées, un parebrise cassé, 2 pneus empruntés dans un garage de la Louvière et abandonnés rue d'Ambrail, quelques bouteilles d'alcool cassées ou jetées en l'air sans toucher personne et bombes de mousse a raser abandonnées sur le chemin, au milieu des confettis et des débris d’œufs. Les jets de farine s'étant principalement déroulés entre  lycéens.

De l'insolite et du burlesque
De l'insolite et du burlesque
De l'insolite et du burlesque

De l'insolite et du burlesque

Quelques excès minables

En dehors de quelques dégâts matériels mineurs, trois élèves de première ont tout de même trouvé le moyen de tomber dans la délinquance en délestant une jeune fille de son portefeuille. Ils ont été arrêtés en flagrant délit par la police alors qu'ils venaient de jeter le portefeuille dans la Moselle. Une jeune fille a été transportée à l’hôpital à la limite d'un coma éthylique et une seconde a porté plainte après des coups reçus dans une échauffourée avec un camarade. Quand y aura t il des éducateurs assez courageux pour encadrer cette manifestation si sympathique et éviter des dérives ?

Que de la bonne humeur!
Que de la bonne humeur!
Que de la bonne humeur!
Que de la bonne humeur!

Que de la bonne humeur!

LE RAPPEL DE LA COMMUNICATION DE LA PREFECTURE

 Les élèves qui n’assistent pas aux cours pour prendre part au « père cent » sont placés sous l’entière responsabilité de leurs parents et, par conséquent, cette dernière peut être engagée si des dégradations de quelque nature que ce soit sont constatées. A ce titre, il est rappelé qu’aucune autorisation d’absence n’est accordée par les établissements pour la participation à cette manifestation.

Par ailleurs, la vigilance est appelée sur l’attitude des participants en leur demandant de prendre toute disposition leur évitant une mise en danger (pour eux-mêmes et pour autrui) qui pourrait être accentuée par la consommation d’alcool notamment.

Enfin, il est rappelé que pour assurer la sécurité de tous, d’une manière générale toute manifestation sur la voie publique doit, au préalable, faire nécessairement l’objet d’une déclaration en Préfecture et qu’il est strictement interdit de dissimuler son visage lors de manifestations sur la voie publique.

 

On constatera que les forces de police ont modulé avec opportunité et cordialité les consignes préfectorales qui pouvaient sembler des plus rigoureuses, sinon menaçantes... Plusieurs lycéens et participants leur en ont manifesté de la reconaissance.

 

Un père cent ...colle?
Un père cent ...colle?
Un père cent ...colle?
Un père cent ...colle?
Un père cent ...colle?
Un père cent ...colle?

Les services de police ont dénombré 850 participants au cortège du Père 100 du jeudi 14 mars 2018. Notre propre décompte de 500 participants ayant été effectué devant le lycée Claude Gellée à 10 heures.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article