Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par P. O.

Intense rendez-vous annuel des pêcheurs

Le club de pêche à la mouche spinalien ( La Phrygane ) a organisé avec succès son neuvième salon de fin d'année à l'Espace Cours en fin de semaine dernière. 34 exposants de toute l'Europe étaient présents, avec de nombreuses animations et démonstrations en bord de Moselle par les bénévoles et  fabricants de matériel.

 

 

Intense rendez-vous annuel des pêcheurs Intense rendez-vous annuel des pêcheurs Intense rendez-vous annuel des pêcheurs

Un lieu de rencontre privilégié

Difficile de trouver un espace de présentation et de démonstration plus proche de l'eau que l'espace Cours, et chose appréciable, avec une possibilité d'essayer les accessoires avant d'acheter. Le temps humide et pluvieux n'a toutefois pas facilité les activités et les visites, tout particulièrement du samedi. « Plutôt que la pêche à la mouche, il faut s'adapter et pêcher au coup, avec des vers de mouches pinky,  c'est plus adapté avec un temps pareil » témoignait André Alexandre, Président de l'amicale des pécheurs de compétition des Vosges. Joignant le geste à la parole il prêtait bien volontiers son matériel à Sophie Perry, la spinalienne vice championne de France de pêche sportive au coup en eau douce individuelle ( 1994 et 2002) et Championne du monde de pêche sportive au coup en eau douce par équipes, en 1995. La championne enchainait les prises avec la canne en fibre de carbone de 13 mètres du Président: une dizaine de goujons, gardons hotus et même une brème d'un kilo six cents se débattaient au fond de la bourriche. « J'ai beau avoir été initiée à la pêche à quatre ans par mon grand-père, je n'aime même pas manger du poisson. La grande majorité des pêcheurs sont no-kill ici » précise t-elle avec un grand sourire et bien protégée par son équipement d'hiver. « Quant à savoir ce qui se passe à l'intérieur du salon, je n'en sais rien, on est bien mieux dehors! »

 

 

Et voilà le travail!Et voilà le travail!Et voilà le travail!

Et voilà le travail!

Des spécialistes internationaux

Didier de NC Design est venu en voisin du Luxembourg avec son stock de plumes aux couleurs chatoyantes et originales pour les fabricants de mouches. Interrogé sur la variété impressionnante qu'il expose, et le prix de certaines plumes, le vendeur atteste élever « 3500 oiseaux en volière, avec une quarantaine de variété d'animaux sur 2 hectares». « On fournit en plumes la haute couture, les costumiers des revues et carnavals, les créateurs de bijoux et les archers. On collecte et on vend uniquement des plumes de mues de nos volatiles. C'est un élevage très particulier qui doit respecter et est contrôlé en application de la convention de Washington ». Au prix de 250 euros certaines plumes magnifiques par leurs couleurs ou dessins le distributeur reconnait qu'au «  kilo les plumes d'argus géant ou d'éperonnier chinquis valent plus cher que de l'or ou du platine ». Plus loin Eddie qui vient de Belgique présente cannes et moulinets flambants neufs. Du haut de gamme en fibre de carbone et aluminium, l'une d'elle, au manche en peau de cobra, se vends à 1200 euros. « Cela peut s'élever jusqu'à 4 fois plus cher. Le plaisir cela se consomme et cela ne se chiffre pas. Et pour bien commencer la pêche à la mouche il faut avoir des bonnes bases, du bon matériel et un bon professeur. Je suis parvenu a pêcher à la mouche des thons de 60 kilos... On peut tout pêcher à la mouche!».

 Article offert par l'association La Phrygane spinalienne

Que de plumes.... Et pour certaines fort rares et couteuses!Que de plumes.... Et pour certaines fort rares et couteuses!Que de plumes.... Et pour certaines fort rares et couteuses!

Que de plumes.... Et pour certaines fort rares et couteuses!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article