Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par A.V.P.

 Dernière prise d'arme pour le major Bruno L*

Dernière prise d'arme pour le major Bruno L*

L'adieu aux armes du Major Bruno L*

Le major L* quittant le service le 10 septembre, à l'issue de 40 ans sous l'uniforme, le Colonel Franck Boudet a tenu à rendre hommage " au sens inaltérable du devoir qui a guidé les pas de ce sous officier exemplaire" lors de la prise d'arme du 2 septembre au quartier Varaigne.

Engagé dés 16 ans

En ayant intégré en 1976, l'Ecole d'enseignement technique militaire de Tulle à 16 ans, le Major Bruno L* comptait parmi les plus anciens militaires du régiment de Tirailleur. C'est donc tout naturellement que son départ a été mis en avant dans le cadre régimentaire, mais avec des compliments exceptionnels et une reconnaissance officielle du Chef de Corps, le colonel Franck Boudet.

Un parcours typique

Après sa formation militaire technique, Bruno L* a intégré l'école des sous officiers d' Issoire, pour poursuivre ensuite un parcours professionnel classique l'éloignant de sa spécialité technique. D'abord chef d'atelier en Allemagne au 19ème groupe de chasseur de Villingen en 1979, puis au 170ème régiment d'Infanterie à Epinal en 1986, "tournant" ensuite au 57ème Régiment d'Artillerie à Bitche en 1993 dans les mêmes attributions. C'est en 2006 qu'il revient à Epinal, pour intégrer le 1er Régiment de Tirailleur jusqu'à son départ en septembre de cette année. Des affectations qui auront permis à Bruno Lega de participer aux déploiements et missions à l'étranger ou outre-mer: 4 fois au Liban, Le Kosovo, la Guyane, le Tchad en 2013 et enfin la République Centrafricaine en 2015.

Un éloge flatteur

Le colonel Boudet devant son régiment rassemblé s'est employé à dépeindre sans excès mais avec précision, le professionnalisme et les qualités humaines exemplaires du major, à la hauteur d'un vécu intense sous le drapeau. "Par son abnégation sans limite, il a inspiré le plus grand respect de ses pairs et la plus haute estime de ses chefs. Il aura excellé avec simplicité en incarnant un corps tout entier, celui des sous officiers. Personnalité rayonnante, d'un caractère droit qui ne souffre pas l'hypocrisie, il a renforcé et préservé la cohésion des sous officiers du régiment avec sagesse et générosité". Partir avec la certitude du devoir accompli, complété de la reconnaissance de ses pairs, voilà qui doit apporter les plus grandes satisfactions humaines.

A.V.P.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article