Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par A.V.P.

Avec une église de circonstance bondée, le hall d'accueil était indispensable pour accueillir les derniers arrivés
Avec une église de circonstance bondée, le hall d'accueil était indispensable pour accueillir les derniers arrivés

Avec une église de circonstance bondée, le hall d'accueil était indispensable pour accueillir les derniers arrivés

Alors que Monseigneur Didier Berthet a été nommé évêque du diocèse des Vosges par le Pape François le 15 juin dernier, c'est seulement dimanche dernier qu'il était religieusement "installé" et qu'il recevait les symboles de sa charge. Une ordination solennelle intense et chaleureuse qui s'est déroulé en présence et sous le regard bienveillant et confiant de l'évêque émérite Jean-Paul Mathieu bientôt en retraite à Colmar.

Une assistance considérable et impressionnante

Plus de 2500 fidèles et membres du clergé était dénombré dans la grande halle du centre des congrès d'Epinal, réaménagé en lieu de culte pratique et coloré. La vaste salle n'y suffisait pas pour accueillir l'ensemble des personnes qui souhaitaient assister à la consécration du nouvel évêque. Les 200 places de la salle de conférence voisine et le hall d'accueil ont dû être mis à disposition ou équipés en sièges pour assurer avec leurs grands écrans la retransmission en direct de la célébration liturgique au profit des derniers arrivants et des bénévoles, des scouts et élèves des écoles catholiques qui participaient à l'organisation. 200 chanteurs des différentes chorales du diocèse animaient musicalement avec cohésion et vigueur les différentes étapes de cette cérémonie exceptionnelle et solennelle. 30 évêques français et étrangers avaient effectué le déplacement pour accueillir le nouveau pasteur diocésain en provenance d'Ile de France. Au plus proche de l'estrade on pouvait dénombrer près de 200 curés et un nombre tout aussi considérable de religieux et religieuses. Dans l'assistance, on relevait la présence des représentants attentifs des églises orthodoxes et réformées, des communautés juives et musulmanes, des principaux élus départementaux, régionaux et nationaux, ainsi que les autorités administratives et militaires du département.

Une prosternation  de supplication du nouvel évêque

Une prosternation de supplication du nouvel évêque

Un rituel symbolique et complexe

Près de 3 heures ont été nécessaires pour la réalisation de l'acte liturgique officiel qui confère le sacrement du sacerdoce chrétien au nouveau pasteur. Des rites exceptionnels (l' ordination diocésaine de Monseigneur Jean-Paul Mathieu remontait à plus de 10 ans ) et intenses dont la complexité des supplications litanique révélait une dimension symbolique et mystique puissante, seulement connu des fidèles les plus érudits ou les plus anciens. Après la présentation de l'élu à l'assistance et sous l'autorité de Monseigneur Jean-Luc Bouilleret, principal célébrant et archevêque de Besançon, l'ordinand, particulièrement recueilli, s'est prosterné en toute humilité, allongé pendant de longues minutes devant l'autel et Dieu. L'évangéliaire ouvert a été posé sur la tête signifiant qu’il était ainsi ordonné au nom de l’Évangile, et qu’il le recevait pour le porter aux autres. Les béatifiés et les saints vosgiens ont été invoqués et chantés en soutien du nouvel évêque, mais aussi les papes ainsi que la toute récente sanctifiée Mère Thérésa. S'en sont suivi les déclarations d'engagement et de fidélité du nouvel évêque devant les textes sacrés et l'apposition des mains par tous les évêques pour l'invocation de l'esprit saint et le transfert de la mission apostolique.

Après avoir été oint la tête de l'ordonné avec le saint chrême ( signifiant que l'esprit saint le pénétrait de sa grâce pour sa mission) et remis l'évangile, l'évêque célébrant lui a remis les symboles pastoraux: : calotte violette ( couleur de la tempérance), mitre avec ses deux fanons ( symbolisant l'ancien et le nouveau Testament, signe de l'appel à la sainteté et de la place de l'évêque parmi les hommes), anneau pastoral passé à l'annulaire droit pour représenter la fidélité au peuple chrétien dont il a la charge et à l'église. Et enfin l'objet le plus manifeste de la fonction, la crosse, dont la volute est tournée vers l'assistance, tel un symbole de la tradition millénaire et de la fonction pastorale de l'évêque. Pour rappel, le terme grec originel "episkopos" latinisé en "episcopus" veut dire "veiller sur", tel un berger protégeant son troupeau.

Monseigneur Matthieu apposant les mains sur le nouvel évêque en invocation de l'esprit saint

Monseigneur Matthieu apposant les mains sur le nouvel évêque en invocation de l'esprit saint

Emotion collective et enthousiasme du nouvel évêque

A l'échéance du rite d'ordination et sous les applaudissements de l'assistance, le nouvel évêque comme libéré de la solennité de la cérémonie , rayonnant et souriant, a pu remercier ses confrères et les embrasser un par un avec émotion. Le premier sacrifice eucharistique et la bénédiction finale du nouvel évêque accueilli sans retenue par ses fidèles ont conclu cette célébration bouleversante inscrite sous le signe de la miséricorde, de l'amour et d'espoir.

A.V.P.

Photo Assistance: Une assistance impressionnante par son recueillement

Aprés la remise de crosse et des symboles de sa charge, Didier Berthet est félicité par tous les évêques présents
Aprés la remise de crosse et des symboles de sa charge, Didier Berthet est félicité par tous les évêques présents

Aprés la remise de crosse et des symboles de sa charge, Didier Berthet est félicité par tous les évêques présents

Monseigneur Berthet à l'issue de son ordination: un père, un fils, un homme heureux

Monseigneur Berthet à l'issue de son ordination: un père, un fils, un homme heureux

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article